Restauration Biarritz de 1956

La General Motors avec Cadillac, Buick, Pontiac, Oldsmobile, Chevrolet.

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar Roger Z » 05 Fév 2019, 12:42

Je dois avouer que j’ai acheté la voiture sans la voir ; elle était en transit en Angleterre, venant donc de Virginie. Comme j’avais à l’époque (1986) mon Sedan de Ville de 56, je n’étais pas trop inquiet car j’avais une bonne base pour copier, même si des détails étaient inévitablement différents. En conséquence, j’ai un peu joué à la roulette russe ; rétrospectivement avec une seule balle manquante.
Il me fallait prendre une décision: l’auto était là, totalement mienne avec la saleté et les trous de rouille. Avec les frais de transport et de dédouanement, elle était trop chère pour mettre à la casse (environ CHF 10’000.- ou € 8’850 au cours actuel). Revendre des pièces ? Lesquelles? Rien n’était potable, à part l’entourage chromé du pare-brise.
Malgré tout, je n’avais pas acheté cette épave uniquement sur la base des photos. L’ami en Angleterre, Don Bedford, fit envoyer un inspecteur des services techniques de l’AA pour évaluer l’auto, à mes frais, bien sûr.
Son rapport était plus ou moins correct, si ce n’est que j’aurais moi-même remplacé le terme “corrosion” par “trous de rouille” ou, plus élégant, par « perforation due à la corrosion ». Le récapitulatif de son expertise est intéressant :
"Comme il peut être compris du contenu de ce rapport, la structure principale de l’auto est saine avec peu de dégâts autres que la corrosion et une détérioration générale de la carrosserie”. Cet inspecteur était vraiment une personne optimiste !
Les prochaines images datent de 1990. Au cours des années (la Brougham n’étant pas encore terminée), j’ai commencé par démonter quelques pièces. Comme j’avais perdu mon pari, il me fallait assumer : ce machin serait à nouveau une auto.
La structure du toit n’était pas trop mal; malgré tout, il allait y avoir du travail pour l’amener à mon standard de qualité.
Le compartiment moteur n’était pas pire à ce que j’ai eu vu sur des autos qui roulent, à l’exception du radiateur manquant et du dégât au support de radiateur. Les mauvaises surprises allaient arriver plus tard…

7 Roof rails.jpg


8 Missing radiator.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Roger
Avatar de l’utilisateur
Roger Z
Regular member
Regular member
 
Messages: 330
Enregistré le: 11 Déc 2018, 11:10
Localisation: Suisse

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar phil64 » 05 Fév 2019, 13:41

Ce qui est important sur ce type d'auto c'est qu'elle soit le plus complète possible, notamment les pièces spécifiques ! Si le moteur a une pipe d'échappement manquante ou si les tambours sont usés, ça va... S'il manque des baguettes de feux Ar, une partie du châssis de capote, c'est déjà beaucoup moins bien. Non qu'on ne trouve pas (à force) mais ce sont des pièces chères car rares (et quand même recherchées).

Dans ce style de "unobtainium parts" je pense pour mon Imperial à l'armature de capote: elle n'a été utilisée que par Imperial et entre 57 et 63 il me semble. Quand on connait le nombre d'exemplaires produits, si ça manque dans l'achat de votre cabrio à restaurer, ne vous étonnez pas si le vendeur vous vend la voiture à un prix disons "correct" ....
Phil "Running", prèz' d'AmeriSud
Imperial 1957 Crown convertible
Ford LTD Country Squire 1970

Image
Avatar de l’utilisateur
phil64
Admi
Admi
 
Messages: 6049
Images: 2604
Enregistré le: 16 Nov 2010, 16:26
Localisation: Pau (64)

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar Roger Z » 05 Fév 2019, 15:11

Par contraste avec les autres éléments de l’auto, la cloison pare-feu était presque parfaite. C’est toujours réjouissant de voir quelque chose d’acceptable sur une telle auto !

9 Firewall.jpg


Après avoir déposé la structure du toit, la vue sur les côtés intérieurs n’était pas trop moche. Une plaque d’accès au moteur de lève vitre était manquant.

10 Rear quarter.jpg


Nous sommes toujours en 1990. Pas mal de pièces étaient déposées/démontées et étaient stockées à côté de l’auto. Je devais sérieusement penser à une solution plus rationnelle en tenant compte de la place disponible…

11 Strip-tease.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Roger
Avatar de l’utilisateur
Roger Z
Regular member
Regular member
 
Messages: 330
Enregistré le: 11 Déc 2018, 11:10
Localisation: Suisse

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar Roger Z » 05 Fév 2019, 15:16

Le boulot sérieux a débuté en 1991 par le dépointage de la structure soutenant le dossier du siège arrière.

12 Premier dépointage.jpg


Entre-temps, j’ai trouvé quelqu’un dispose à m’aider; le prix de l’heure était raisonnable et sa tâche était de former les tôles et de les souder. Tout le reste me revenait : dépointer ce qui devait l’être, nettoyer la rouille, meuler les cordons de soudure, etc.
Depuis un certain temps, je cherchais un plancher de coffre et sous le siège arrière en meilleur état. Certes, pas une tâche facile, mais j’ai eu de la chance. J’y reviendrai.

Les lecteurs (peut-être aussi lectrices?) voudront bien m’excuser: je n’ai plus l’ordre chronologique exact de ce que j’ai déposé après tant d’années.
Voici une vue vers les montants « A ». Comme vous pouvez le constater, ils ne sont pas exempts de tout reproche. Il faudra couper large pour faire de la soudure sur du fer et non sur la rouille.

13 LH pillar.jpg


14 RH pillar.jpg


Il a été nécessaire de déposer le renfort interne du montant car il est soudé sur le plancher. Tout ceci se passait en 1991.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Roger
Avatar de l’utilisateur
Roger Z
Regular member
Regular member
 
Messages: 330
Enregistré le: 11 Déc 2018, 11:10
Localisation: Suisse

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar Leroy 17 » 05 Fév 2019, 20:30

As tu séparé la caisse du châssis ?
Parce qu'aux vues des photos, avant de renforcer la caisse ça aurait été risqué, non ?
Mes questions sont peut être stupides mais bon, je n'ai jamais attaqué à ce niveau de rouille...
Enfin si, une Simca 1000 peut-être, au Sintofer, dans ma jeunesse... :lol:
Avatar de l’utilisateur
Leroy 17
Regular member
Regular member
 
Messages: 261
Enregistré le: 11 Déc 2018, 13:00
Localisation: Essonne

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar Roger Z » 05 Fév 2019, 23:51

C'est une question qui aura sa réponse plus tard!
Roger
Avatar de l’utilisateur
Roger Z
Regular member
Regular member
 
Messages: 330
Enregistré le: 11 Déc 2018, 11:10
Localisation: Suisse

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar Roger Z » 06 Fév 2019, 12:07

En cherchant une solution pour réparer les planchers, j’ai pris contact avec un vendeur US qui me certifie qu’il a toutes les pièces pour faire mes réparations et qu’elles sont la copie fidèle des originaux. Comme je ne crois plus tout ce qu’on me dit, je ne commande que les deux tôles devant réparer celles sous les pieds des occupants du siège avant.
Quelle déception lorsque j’ai déballé ces deux tôles ! Les emboutissages étaient très grossiers et n’avaient rien en commun avec les pièces d’origine. Comme la tôle était de bonne qualité, je l’ai utilisée pour boucher d’autres trous et j’ai fait les réparations en formant moi-même les détails nécessaire.
Il devenait évident que les ailes arrière devaient être déposées pour remplacer le plancher du coffre et celui sous le siège arrière. J’ai commencé en enlevant les restes de la tôle extérieure des seuils. Ce que je découvrais était plutôt décourageant pour être honnête.

15 Rocker panel.jpg


16 Lower rear quarter.jpg


Le 7 juin 1993, l’aile arrière gauche était déposée ! Lors de son séjour en Virginie, au moins une bestiole a élu domicile dans cette Biarritz : j’ai trouvé un nid au-dessus de la cage de roue, visible une fois l’aile enlevée. J’ai aussi trouvé un petit os dans un seuil…

19 Aile arrière gauche.jpg


20 nest.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Roger
Avatar de l’utilisateur
Roger Z
Regular member
Regular member
 
Messages: 330
Enregistré le: 11 Déc 2018, 11:10
Localisation: Suisse

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar Roger Z » 06 Fév 2019, 12:20

Une fois l’aile démontés, j’avais un bonne vue sur l’intérieur du montant “B” et sur la cage de roue. Hélas, la corrosion était profonde. Ce qui est étonnant: partout où il y avait un peu de peinture à l'origine, la tôle n'est pas attaquée. Ces autos n'étaient pas destinées à durer des décennies!

21 Montant B gauche.jpg


A l’exception du bas qui était bouffe par la rouille, le reste de l’aile était dans un état satisfaisant.

22 LH rear fender.jpg


Pour le nettoyage, j’avais la chance de pouvoir travailler dehors, diminuant ainsi la poussière à l’intérieur du local, car dérouiller en fait de la poussière ! Lorsqu’il faut passer par plusieurs portes normales, on remarque que ces ailes arrière sont vraiment grandes et malcommodes !
Après un bon nettoyage, l’intérieur de l’aile n’avait pas l’air trop moche.

23 After treatment.jpg


Comme les planchers de coffre et sous le siège arrière étaient si attaqués, j’étais à la recherché de meilleures pièces. Un de mes meilleurs fournisseurs, Ted Holcombe me fit parvenir quelques pièces de tôlerie de Californie. Ces pièces provenaient d’un Sedan de Ville de 56 ; certes, elles n’étaient pas neuves mais en excellent état, à part quelques exceptions.
Le transport et les taxes d’importation n’étaient pas gratuits ce jour-là; j’ai déboursé environ 1300 Euros ; je me demande ce que ça coûterait aujourd’hui ?
Heureusement, j’ai aussi trouvé une transmission correcte mais sans connaître si elle était en état de fonctionner. On la voit sur cette photo.

24 Used floors.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Roger
Avatar de l’utilisateur
Roger Z
Regular member
Regular member
 
Messages: 330
Enregistré le: 11 Déc 2018, 11:10
Localisation: Suisse

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar Roger Z » 06 Fév 2019, 13:21

Quel était l’état des autres pièces extérieures, comme moulures, emblèmes, etc.? Bof, pas bien mieux. Le pare-chocs arrière n’était pas complet, il manquait les deux pièces latérales fermant les deux extrémités. De plus, ces deux pièces en aluminium chromé étaient fortement oxydées ; je n’ai même pas pu dévisser les vis tenant l’isolation du tuyau d’échappement. Par chance, un de mes collègues en Suisse avait une paire complète et fraîchement chromée à vendre ; ces pièces sont sur l’auto actuellement. J’ai toujours les pièces qui sont venues avec l’auto, si quelqu’un les veut !

17 Bumper end.jpg


Le vendeur m’avait promis 5 roues Sabre qu’il a effectivement livré. Ces roues étaient bien usagées comme on pouvait s’y attendre. Ces roues sont constituées du voile en aluminium et de la jante en acier. Comme les deux pièces ne peuvent pas être chromées ensemble, une entreprise en Suisse a séparé les jantes de la pièce en alu. Ensuite, j’ai fait déchromer l’aluminium pour meuler et finir à la lime et papier de verre la surface corrodée. C’est quelque chose que je ne voudrais pas refaire : chaque roue a demandé environ 40 heures de travail ; la pire elle, a demandé une centaine d’heures ! Je sais encore par cœur le nombre de rayons : 27 ! Vous pouvez le vérifier sur la photo…

18 Sabre wheel.jpg


Qu’en était-il des sièges et autres garnitures intérieures ainsi que le volant? Pas vraiment affriolant, surtout sur un cabriolet dont la capote avait connu des jours meilleurs : le cuir était aussi dur que du carton, mais l’intérieur avait l’air d’être complet. Est-ce que tout pourra être réparé et réutilisé ? Je ne crois pas avoir essayé si la partie électrique du siège était encore fonctionnelle ; je me souviens avoir remplacé un des 3 écrous « électrique » (spinning nut) !

25 Front seat red.jpg


26 Front seat red.jpg


Le plastique du volant était craqué et il manquait des bouts. De fait, l’état de l’intérieur n’était pas ma préoccupation immédiate, par contre la rouille l’était.

27 Steering wheel red.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Roger
Avatar de l’utilisateur
Roger Z
Regular member
Regular member
 
Messages: 330
Enregistré le: 11 Déc 2018, 11:10
Localisation: Suisse

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar Formula 400 77 » 06 Fév 2019, 15:31

Ben dis donc tu as été sacrément courageux et tenace :shock:
Formula 400 77
Veteran
Veteran
 
Messages: 612
Enregistré le: 03 Jan 2012, 17:07
Localisation: Jurançon

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar Roger Z » 06 Fév 2019, 15:43

Formula 400 77 a écrit:Ben dis donc tu as été sacrément courageux et tenace :shock:

Courageux? Plutôt inconscient! Tenace, oui, ça se voit aussi avec les modèles!
Roger
Avatar de l’utilisateur
Roger Z
Regular member
Regular member
 
Messages: 330
Enregistré le: 11 Déc 2018, 11:10
Localisation: Suisse

Re: Restauration Biarritz de 1956

Messagepar Vinces » 06 Fév 2019, 16:54

Le fait est qu'il faut etre motivé
Vallée de l'Eure
Jeep Hotchkiss 1958 - Chevrolet Caprice Estate SW 1977 - Lincoln Town Car 1984
https://www.uscarsclubnormandy.fr
Avatar de l’utilisateur
Vinces
..
..
 
Messages: 2157
Images: 31
Enregistré le: 25 Nov 2010, 18:23
Localisation: Vallée de l'Eure

PrécédenteSuivante

Retourner vers G.M.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron