la génèse de la voiture automobile à vapeur (américaine)

Indépendant par principe ou forcé ... Des marques prestigieuses (Packard, Pierce Arrow) aux "populaires" (AMC, Nash) en passant par des inclassables (Studebaker, Frazer, Willys)

Modérateur: Relmax62

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar pierre 01 » 12 Aoû 2016, 09:33

acmacm a écrit:
pierre 01 a écrit:
Chrome58 a écrit:Effectivement j'ai répertorié plus de 1600 marques françaises et je ne suis pas a jour dans mes revues , j'ai un retard de deux ans environ !

Et moi plus de 2600 marques américaines à ce jour

Image

:lol:


Normal Alain Claude , les états unis font toujours tout en grand !!!! ouha-

mais si je veux être chauvin , je peu dire que j'en ai encore pas mal a noter sur ma liste et aussi a découvrir que je ne connais pas encore , car c'est bien souvent au fil de lectures de revues spécialisées et au fil des visite de musées et d'expo que je découvre de nouvelles marques .
la passion de tout ce qui roule
Avatar de l’utilisateur
pierre 01
Veteran
Veteran
 
Messages: 2135
Enregistré le: 01 Aoû 2014, 12:41
Localisation: AIN

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar acmacm » 19 Aoû 2016, 11:26


RECTIFICATIONS:


la première version de la voiture automobile date du XVIIIe siècle mais des dessins prémonitoires existent et datent eux du XVe: il y a bien sûr Leonard de Vinci mais aussi son contemporain Francesco di Giorgio Martini (ref 04) dont le croquis a été retrouvé dans son « carnet d’ingénieur » (ref 05). Martini est avant tout peintre, sculpteur et architecte militaire

Image
extrait du « carnet de route » de FG Martini en 1470 (ref 05)

Deux siècles plus tard....

Quelqu’un va sublimer cette image 1672, il s’agit de Ferdinand Verbiest. Il a décrit cette « machine » au point qu’on peut penser qu’il l’ait construite. Extrait: « longtemps avant Joseph Cugnot, il construisit le premier véhicule propulsé à la vapeur. Il a décrit sa machine dans l’ouvrage Astronomia Europa de 1668 »
on est en droit de douter

Image
Louer à vapeur, dessin de Ferdinand Verbiest (Ref 06)



Dessiné puis construit c’est un fait réel, nous avons
1 - JOSEPH CUGNOT ET SON FARDIER EN 1769 France

Richard Trevithick a été le premier concepteur a déposer le brevet du moteur à explosion en 1807. Ingénieur des chemins de fer, il est tout de même écrit: « En 1801, sa première «voiture à vapeur» connue sous le nom de « Puffing Devil » est l’un des premiers véhicules à se mouvoir par sa propre puissance et à transporter des passagers. Cet ancêtre de la voiture automobile est présenté au public à la veille de Noël conduite par le cousin de l’inventeur,Andrew Vivian. En 1803, il présente un nouveau véhicule qui enthousiasme le public londonien, mais ce mode de transport est rapidement abandonné car il se révèle bien trop onéreux par rapport à la traditionnelle calèche » (ref 07)
Il consacrera le reste de sa vie au rail et à la vapeur


2 - LA DRAGUE DE OLIVER EVANS EN 1805 USA

Avec François-Isaac de Rivaz, Pierre01 nous donne avec raison, la date de 1807 (ref 08)
D’abord de Rivaz né à Paris mort en Suisse, a étudié toute sa vie mais pas que la mécanique, le latin aussi, pourtant ça ne va pas nécessairement ensemble. Tout comme les études de notariat ne vont pas réellement ensemble non plus.
Sa découverte fut le moteur à combustion interne dont il a obtenu le brevet en 1807

Image
Extrait du brevet du moteur à combustion interne (Ref 08)



Avant cela « Alors que ses multiples voitures à vapeur n’ont guère de succès du fait de leur manque de souplesse, finalement, il s'inspire du fonctionnement du pistolet de Volta pour construire le premier moteur à combustion interne dont il obtint le brevet le 30 janvier 1807 ». (ref 08)
En 1812 ou 1814 selon source, il construisit le « Grand char mécanique » qui fonctionnait à la modeste vitesse de 3km par heure, la vitesse d’un homme à pieds (ref 09). A ma connaissance, il n’y a pas de croquis de ce "Grand Char mécanique ».

3 - "DE RIVAZ, DON MOTEUR ET LE "GRAND CHAR MECANIQUE" Suisse


Après ces réels ou supposés balbutiements, je n’ai que 1861 et/ou 1865 à vous proposer et ça devient un peu plus sérieux

Fini les voitures automobiles qui ne font que quelques tours de roues quand elles les font!

——————————————————————————————————————
Références :
04 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Francesco ... io_Martini
05 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Connaissa ... _le_dessin
06 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ferdinand_Verbiest
06 bis : http://www.vroom.be/fr/actualite-auto/p ... d-verbiest
07 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Trevithick
08 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A ... c_de_Rivaz
09 : https://doc.rero.ch/record/7103/files/I ... 69-005.pdf
Avatar de l’utilisateur
acmacm
.
.
 
Messages: 2699
Enregistré le: 25 Nov 2010, 22:47
Localisation: Le Cap d'Agde

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar acmacm » 23 Aoû 2016, 13:43

1 8 6 1

4 - Sylvester H ROPER: 1861 et 1865 - USA

il doit y avoir un grand creux soit dans les livres soit en réalité entre 1810 et 1860 car après les balbutiements de départ, il n’y a pas de concrétisation immédiate . Alors on arrive à 1860 et l’application du savoir-faire en moteur marin de Sylvester H Roper (ref 03 et 10).

Il a fabriqué environ 10 véhicules dont quelques uns à deux roues en 25 ans de recherche. Ca s’est dramatiquement terminé à Boston en 1896 par un accident alors qu’il testait son dernier deux roues, deux places (ou deux roues motrices ce qui n’est pas la même chose!). On ne saura pas si c’est une crise cardiaque ou alors l’accident qui l’emporta

Il nous a légué une oeuvre datant de 1865 exposée au Henry Ford Museum. C’est la toute première automobile survivante et construite aux USA. Mais il en aurait construit une première en 1861

Image



Elle était équipée d’un moteur de 2 hp permettant une vitesse moyenne allant de 3 à 40 km par heure. Le charbon se situait derrière le siège, le coût de fonctionnement était dérisoire.
Il construisit dix véhicules au total dont de nombreux deux roues

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image




Elle est datée de 1965. Je n'ai plus rien avant 1880
Si vous avez.... n'hésitez pas!

-------------------------------------------------------------------
références :
10 : the Henry Ford (livret 64p - documentation interne)
Avatar de l’utilisateur
acmacm
.
.
 
Messages: 2699
Enregistré le: 25 Nov 2010, 22:47
Localisation: Le Cap d'Agde

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar pierre 01 » 24 Aoû 2016, 22:21

;) Il y aurait en France Amédée Bollée qui a commencé a faire des véhicules a vapeur vers 1873 avant de se lancer sur le moteur a essence en 1885 !

ce qu'en dit WIKI

https://fr.wikipedia.org/wiki/Am%C3%A9d ... oll%C3%A9e
la passion de tout ce qui roule
Avatar de l’utilisateur
pierre 01
Veteran
Veteran
 
Messages: 2135
Enregistré le: 01 Aoû 2014, 12:41
Localisation: AIN

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar acmacm » 26 Aoû 2016, 13:32

très juste, j'avais oublié Wikipedia

1 8 7 3

l’OBEISSANTE d’Amédée Bollée - France

Image
on peut lire en légende :
« L'Obéissante photographiée en 1875. On peut y voir Amédée Bollée au volant avec à ses côtés son père et l'un de ses frères, et à l'arrière son épouse et sa belle-sœur. » (ref 11)

le reste suit

-------------------------------------------------------------------
références :
11 : https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Ob%C3%A9issante
Avatar de l’utilisateur
acmacm
.
.
 
Messages: 2699
Enregistré le: 25 Nov 2010, 22:47
Localisation: Le Cap d'Agde

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar acmacm » 09 Sep 2016, 08:28

Amédée Bollée, père (1844/1917) faut-il préciser car il y en a eu deux, père et fils (1867/1926) tous deux officiant dans l’automobile


Image

Image
ce n’est ni plus ni moins que la photo officielle (!) mais de meilleure qualité (ref 12)



La photo de l’0béissante ci-dessus car c’est bien une photo, nous montre Amédée Bolée père aux commandes avec son frère et son fils (sans doute Léon, Amédée fils étant trop jeune), son épouse et sa belle soeur

Image
exemplaire ou réplique conservé au musée de Compiègne



1873 C’est sa première voiture automobile, aussi considérée comme étant la première voiture automobile à vapeur et à transport de passagers:
4,8 tonnes, 12 places, moteur en V sur chaque roue arrière, (réf 13) vitesse de croisière 15 km/h avec une autonomie d’environ 25 km. Il prépare un voyage Le Mans / Paris qu’il réalise le 9 octobre 1875 avec l’Obéissante: 200 km en 18 heures

Son arrivée à Paris fut triomphale grâce au fonctionnement régulier de la machine ainsi qu’à son silence. L’histoire dit qu’il a écopé de 75 amendes mais résolues par le préfet de police à bord

Aucune « Obéissante » ne lui fut commandée, cela reste une expérience unique.

Par contre la 1878 « Mancelle »….

Image
ref 14



Il a construit au cours de sa vie, plusieurs autres automobiles, toujours à vapeur
1878 : la « Mancelle » à vapeur construit à une cinquantaine d’unités et il en resterait au musée de Compiegne
1879 : la « Marie-Anne », un train routier de 35 tonnes
1880 : la « Nouvelle » en conduite intérieure
1881 : la « Rapide », première à parcourir le kilomètre en moins d’une minute (62km/h)
1906 : Amédée père fut le premier président d’honneur à la création de l’ACO (Automobile Club de l’Ouest)

Son fils Amédée:
1896 : première voiture à essence nommée « Type 1 » (ref 15)

—————————————————————
références :
12 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Am%C3%A9d ... oll%C3%A9e
13 : http://gazoline.net/article2.php?id_article=514
14 : http://lautomobileancienne.com/amedee-b ... 1878-1881/
15 : https://commons.wikimedia.org/wiki/File ... %A8gne_(60),_mus%C3%A9e_de_la_Voiture,_Vis-%C3%A0-vis_automobile_Am%C3%A9d%C3%A9e_Boll%C3%A9e_1895.jp


Toujours à vapeur, je n’ai rien avant 1880 mais ce que j'ai est… américain !
Avatar de l’utilisateur
acmacm
.
.
 
Messages: 2699
Enregistré le: 25 Nov 2010, 22:47
Localisation: Le Cap d'Agde

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar acmacm » 15 Sep 2016, 08:23

1 8 6 3

Jean-Joseph Etienne Lenoir - (1822-1900) - Inventeur du moteur à explosion (1860) - franco-belge
Chevalier de la Légion d’Honneur mais pour d'autres travaux que l'automobile

"Le 24 janvier 1860, Étienne Lenoir dépose le brevet n° 43 624 : « pour un moteur dilaté par la combustion du gaz de l'éclairage enflammé par l'électricité » (ref 16)
c’est donc un moteur fixe

En septembre 1863, un moteur de 1,5 CV, adapté sur une automobile, conduisait Lenoir de l’atelier de la rue de la Roquette jusqu’à Joinville, et retour, trajet de 18 km effectué en 3 heures avec les pauses (ref 17) ou autre référence à 3kmph "son automobile à moteur à gaz parcourt 9 kilomètres de Paris à Joinville-le-Pont en trois heures (3 km/h)" (ref 16)

Aucune narration, aucune photo et à ma connaissance, rapidement abandonné pour un moteur plus évolué et adapté dans un bateau. Ceci-dit, il pourrait être considéré comme l'inventeur du moteur à explosion interne

Le 16 juillet 1900, il reçoit la plaquette de vermeil de l’Automobile Club de France (ACF):

———————————————
références :
16 - https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tienne_Lenoir
17 - http://www.persee.fr/doc/rhs_0048-7996_ ... _16_4_4530
Avatar de l’utilisateur
acmacm
.
.
 
Messages: 2699
Enregistré le: 25 Nov 2010, 22:47
Localisation: Le Cap d'Agde

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar acmacm » 16 Sep 2016, 05:24

1 8 6 7

CURTIS : à venir
Avatar de l’utilisateur
acmacm
.
.
 
Messages: 2699
Enregistré le: 25 Nov 2010, 22:47
Localisation: Le Cap d'Agde

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar pierre 01 » 16 Sep 2016, 21:14

en 1867 il y eu une tentative du coté du Canada au Québec

Henry Seth Taylor construit la première voiture « sans chevaux » ; Son véhicule de loisirs fonctionnant à la vapeur est considéré comme une nouveauté amusante
la passion de tout ce qui roule
Avatar de l’utilisateur
pierre 01
Veteran
Veteran
 
Messages: 2135
Enregistré le: 01 Aoû 2014, 12:41
Localisation: AIN

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar acmacm » 19 Sep 2016, 21:58

Intéressons nous aux voitures automobiles d’avant 1870: chaque chose en son temps, le reste viendra:

A chaque fois que l'on tombe sur un site, on en trouve de nouvelles.
Alors je propose d'aller jusqu'à 1870 et pas au-delà.
Ensuite on fera le point avec un peu tout ça en développant un peu plus les voitures automobiles américaines
Merci
—————————————————————————————————————————

Walter Hancock, - Marlborough - 1799/1860

Il est un peu à part et bien qu'ayant contribué au cheminement de la vapeur, il ne s'est intéressé qu'au transport collectif en ne créant que des ancêtres de l'autobus et qui plus est, sur des lignes anglaises


Walter Hancock

1827 : il monte une chaudière dans une petite voiturette à trois roues (pas de photo ni de gravure). C’était le résultat de trois ans d’effort

1830 : « l’Infant »est né, c’est un « char à banc », ancêtre de l’autobus de 10 places à entrainement par chaîne. il proposa ses services sur la ligne London-Stratford ou London-Paddington. La pression de l’Infant fut telle que la chaudière a explosé, tuant le chauffeur et mettant fin à l’expérience

Image
(ref 18)


1832 : pour la remplacer il y a eu l’ »Era », plus longue, plus spacieuse et carrossée pour la ligne London-Greenwich sans succès

Image


1833 : nouvelle voiture à vapeur l’ »Enterprise » également carrossée pour la ligne Moorgate- Paddington

Image Image Image Image


puis dans la foulée, il construit l’ »Autopsie »avec succès pour la ligne London-Brighton
« La chaudière envoie de la vapeur par le tuyau d'admission à la machine reliée à un arbre coudé qui La pompe alimentaire est actionnée par la tige de piston. Une soufflerie force le tirage » (ref 18)

Image


---------------------------------------------------------------------------------------
références
18 : http://www.antiqbrocdelatour.com/Les-co ... /index.php
19 : http://www.steamcar.net/brogden-3.html
Avatar de l’utilisateur
acmacm
.
.
 
Messages: 2699
Enregistré le: 25 Nov 2010, 22:47
Localisation: Le Cap d'Agde

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar acmacm » 20 Sep 2016, 09:19

Rappelons que les sources étant très nombreuses, il est préférable de s'intéresser jusqu'avant 1880 puis de faire le point avant de passer à cette décennie décisive



Richard Trevithick — Camborne (GB) - (1771/1833) (ref 20)
voisin de William Murdoch, il a voulu transposer le chemin de fer en véhicule routier

1801 : premier véhicule automobile appelé la « Puffing Devil » et essayé entre Camborne et Tuckingmill

Image
(ref 21) réplique. photo datant de 1988 à Camborne



1803 : Autre véhicule la "Diligence" rapidement abandonné car trop coûteux. Il l’avait essayé de Leather Lane à Paddington via Oxford Street

Image
(ref 22)



1804 : Puis il se spécialise dans les locomotives créant elle qui titra des wagons pour la première fois en 1804 (la « Pen-y-Darren)
————————————————————————————————
références
20 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Trevithick
21 : https://www.google.fr/search?q=Richard+ ... 55&bih=618
22 : http://advrider.com/index.php?threads/r ... re.759395/
Avatar de l’utilisateur
acmacm
.
.
 
Messages: 2699
Enregistré le: 25 Nov 2010, 22:47
Localisation: Le Cap d'Agde

Re: la génèse de la voiture automobile (américaine)

Messagepar acmacm » 20 Sep 2016, 10:13

Rappelons que les sources étant très nombreuses, il est préférable de s'intéresser jusqu'avant 1880 puis de faire le point avant de passer à cette décennie décisive



William Henry James
- Henley GB - (1776/1873)
diligence à vapeur de 1824
William Henry James de Londres construit une voiture à vapeur pour un voyage avec 15 personnes à bord. (20 personnes selon source)

1824 : « William et Henry James de Londres construisirent une voiture à vapeur, qui après avoir été perfectionné à chaque essai, fut jugée prête pour un voyage avec 15 personnes à bord. Elle accomplit plusieurs miles sur une mauvaise route de la forêt d’Epping à une vitesse comprise entre 19 et 24 km/h. Mais l’explosion d’un tube répandit l’eau et éteignit le foyer d’une chaudière. La voiture revint à 12km/h avec une seule chaudière.
Les travaux de James débouchèrent sur un deuxième véhicule plus performant, mais la technologie de ce temps ne lui permit pas de résoudre tous les problèmes d’étanchéité du circuit d’eau.
William Henry James de Londres, devait être le premier ingénieur en locomotion routière qui apporta aux roues motrices une action différentielle par des solutions positives après avoir observé que, dans un virage, les roues extérieures devaient parcourir un chemin plus long que les roues intérieures. James présenta une méthode révolutionnaire qui marcha bien en maquette.
Chaque roue arrière était solidaire d’un vilebrequin attaqué par une machine à deux cylindres travaillant à haute pression, l’essieu avant portait des robinets dont l’ouverture et la fermeture dépendaient de l’orientation des roues, ce qui commandait automatiquement la quantité de vapeur admise dans chaque machine. En ligne droite, les deux machines recevait la même quantité de vapeur, alors qu’en virage la machine extérieure recevait plus de vapeur et tournait donc plus vite.
"
Luke Herbert rapporta « la voiture était si bien au point qu’elle pouvait suivre toute les courbes … je l’ai vu à plusieurs reprises tourner sur des arcs de cercle d’un rayon inférieur à trois mètres.»
"James ne disposait pas des capitaux nécessaires, mais recevant une première commande, il reçu l’aide de sir James Anderson » (ref 23)

Image



———————————————————————————————
référence
23 : http://www.antiqbrocdelatour.com/Les-co ... id440.html
Avatar de l’utilisateur
acmacm
.
.
 
Messages: 2699
Enregistré le: 25 Nov 2010, 22:47
Localisation: Le Cap d'Agde

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les "Indépendants"

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron